Pourquoi est-il important de connaître les noms latins de vos huiles essentielles?

Cette information d’identification de votre huile essentielle est aussi importante que l’huile essentielle elle-même. Vous devez retrouver sur l’étiquette de vIMG_1504otre bouteille le nom en français ainsi que le nom en latin.

Une même plante peut avoir de deux à trois chémotypes différents voire plus. Le chémotype constitue la signature de la plante ou sa classification biochimique. Prenons par exemple l’eucalyptus :

Eucalyptus citriodora (citronné) Un aldéhyde terpénique composé de citronellal. Anti-inflammatoire, antirhumatismale et calmante, tout à fait approprié contre les douleurs articulaires et musculaires, les troubles cutanés ainsi que les infections (vaginites, mycoses). Il est doux et sans aucune toxicité même pour les enfants, mais s’abstenir les premiers mois de la grossesse.

Eucalyptus globulus (globuleux) Un oxyde terpénique contenant 1,8 cinéole. Le plus efficace contre les infections pulmonaires et infections ORL. Réserver aux adultes et aux adolescents.

Eucalyptus dives (mentholé) Une cétone composée de piperitone. Anticatarrhale, mucolytique. Pensez à cette HE en cas de bronchite chronique. Par contre, ATTENTION CÉTONE, ne jamais doubler la dose, neurotoxique et abortive, donc éviter si vous êtes enceinte, éviter aussi pour les bébés et les jeunes enfants ; employez plutôt l’eucalyptus radiata ci-dessous.

Eucalyptus radiata (radié) Un oxyde terpénique à base de 1,8 cinéole, plus un monoterpénol contenant de l’a-terpinéol. Anticatarrhale, expectorante, antitussive, antivirale, antibactérienne, anti-infectieuse, antiseptique, décongestionnante, anti-inflammatoire, cicatrisante et antifatigue. Elle favorise également la mémoire et la concentration. Excellent choix contre les épidémies virales et tous les symptômes accompagnant l’hiver (grippe, rhume, rhinopharyngite, bronchite, sinusite). Les femmes doivent l’éviter les premiers mois de la grossesse. 

En terminant, soyez vigilants, car penser qu’il n’existe qu’une sorte de lavande, quelle erreur, la lavande possède au moins 3 chémotypes différents et le thym en compte au moins 4. Si vous n’êtes pas certains, informez-vous auprès de votre conseiller(e) en aromathérapie. Ne jouer avec les huiles essentielles !

Il ne vous reste plus qu’à conserver vos huiles essentielles dans de bonnes conditions, à savoir dans un flacon en verre coloré, ou en aluminium, jamais de plastique, préservez-les de la lumière, et enfin, les huiles essentielles étant particulièrement volatiles, veuillez à ce que le bouchon soit bien fermé.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s