Durée d’un traitement

L’action anti-infectieuse des huiles essentielles est EUBIOTIQUE, c’est-à-dire qu’elle favorise le retour à la vie (Dominique Baudoux).

Choisir un traitement d’aromathérapie s’avère un choix judicieux autant pour son côté curatif, préventif et/ou de mieux être.

IMG_2099Les huiles essentielles (HE) soignent grâce à leurs puissances puisqu’elles ont des propriétés spécifiques et la durée d’un traitement dépendra de plusieurs facteurs : du problème de santé, de sa gravité, de la durée (depuis quand), de la personne concernée, de son âge et de l’effet recherché tout en tenant compte de sa médication s’il y a lieu. La durée peut donc varier de 3 jours à 3 semaines voire plus selon la problématique.

Chaque individu est unique et pour cette raison, dans certains cas, une HE reconnue pour ses spécificités sera remplacée par une autre, ayant des propriétés identiques, plus adaptées au sujet. Par exemple: pour un bébé, un adolescent, une personne âgée, une femme enceinte ou qui allaite, des précautions particulières seront prises.

Une HE qui n’apporte pas de résultats visibles ou une quelconque amélioration de l’état de la personne après 1 semaine de traitement devra être changée. D’ailleurs de préférence, on opte pour la fabrication d’une formule comportant plusieurs HE afin de bien cibler et guérir les symptômes reliés au problème de santé.

Le plus difficile en aromathérapie? Poser le bon diagnostic ! Pour ce faire, il convient de toujours s’enquérir du diagnostic du médecin. D’ailleurs, je ne recommanderai JAMAIS à une personne d’interrompre sa médication pour la remplacer par un traitement d’huiles essentielles. Au contraire, les HE peuvent travailler en synergie avec le traitement prescrit en médecine traditionnelle.

Votre aromathérapeute ou conseillèr( e) en aromathérapie vous invitera à respecter rigoureusement le mode d’utilisation (il en existe plusieurs) ainsi que la posologie conseillée, car 1 goutte n’est pas 2 gouttes et 3 X par jour ne devient pas 1X par jour, et surtout pas 5 X par jour. Ne sous-estimez jamais la puissance des HE, car employées à mauvais escient ou en surdosage, elles s’avèreraient toxiques.

Un autre aspect hyper important, n’achetez JAMAIS une HE à la place de celle qui vous a été conseillée. Assurez-vous de connaître le nom complet en français ainsi qu’en latin, comme par exemple du romarin à verbénone, ou du romarin à camphre, ou du romarin à cinéole, chacun de ces romarins possèdent des propriétés tout à fait différentes. Je le répéterai encore et encore, si vous ne connaissez pas les HE, n’hésitez pas à vous faire conseiller et pas par n’importe qui.

Voyons maintenant trois approches de traitement : symptomatique; du terrain et de fond :

Pour une action symptomatique, lors d’état infectieux ou virale, on optera pour un protocole de 21 jours. Pourquoi 21 jours? Afin d’éliminer les symptômes oui, mais aussi le virus, et ce, complètement.

Pour une action de terrain, ce type d’intervention peut agir sur le terrain ou traiter une pathologie en particulier ou les deux actions à la fois. Le traitement porte souvent sur plusieurs mois. Il est donc prudent d’aménager des poses thérapeutiques entre deux cures, à savoir un arrêt de 7 jours entre 2 cures de 3 semaines.

Dans le cas d’une personne qui consulte pour des maux de tête récurrents, un traitement de terrain lui sera proposé, afin de trouver la cause exacte de ses maux de tête qui peuvent être liés à un stress tout aussi bien qu’à un ulcère d’estomac ou encore à des troubles du système hormonal ou autres….

Pour une action sur le fond, Ce type d’intervention se pratique de préférence en dehors de toute pathologie ou trouble installé. Il a pour but de maintenir la personne dans les meilleures conditions de santé possible. On effectue une médecine préventive, parfaitement adaptée lors de périodes d’épidémie ou de renforcement du système immunitaire avant l’arrivée de l’hiver (tel que je vous le propose dans l’article du 30 septembre dernier).

L’aromathérapie, un monde fascinant et mon désir de parfaire mes connaissances grandissant pour prendre soin de soi… naturellement!

5 réflexions sur “Durée d’un traitement

  1. Le traitement va aussi beaucoup varier en fonction de l’huile essentielle choisie. Celles à phénols, notamment, toxiques pour le foie mais néanmoins très puissantes m’ont toujours été conseillée pour 3 à 4 jours. Et puis, une autre info importante qui m’a été donnée par mon médecin pour l’utilisation de l’HE sarriette des montagnes: ne surtout pas arrêter avant les 3 jours, car c’est un peu comme les antibiotiques, on risque de ne pas tout éliminer et provoquer une recrudescence de l’infection bactérienne (et elle a raison, c’est ce qui m’est arrivé le premier coup). C’est vraiment intéressant cet aspect de durée du traitement. Tout un monde l’aromathérapie effectivement. Merci pour cet article! Je me rend compte que c’est un sujet qu’il faut que je creuse 🙂

    Aimé par 1 personne

    • Effectivement, les phénols font partis des molécules les plus fortes de l’aromathérapie, c’est pourquoi il faut les manipuler avec soin. Les phénols en synergie avec d’autres HE et dilués dans une huile végétale peuvent être pris pour une durée maximum de 21 jours (3 semaines), étant donné que les doses de phénols seront moins importante. Au plaisir!

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s