L’aromathérapie à la rescousse de la ménopause

Lorsque la ménopause s’installe de nombreux changements physiques, émotionnels et hormonaux font leur apparition. L’étymologie de ménopause vient du grec mensis qui signifie « lune » et pausis, qui signifie « cessation ».  Lors de la ménopause, l’épuisement du capital ovarien provoque la disparition des menstruations par insuffisance d’œstrogènes.

Les principaux troubles qui chamboulent la vie des femmes sont les bouffées de chaleur, surtout lorsqu’elles deviennent sueurs nocturnes, la faiblesse musculaire, les problèmes de sommeil, les sautes d’humeur, la prise de poids, la sécheresse vaginale, la perte de mémoire. Il s’agit d’un événement marquant dans la vie de la plupart des femmes, cependant, tout à fait naturel. À cette étape, n’hésitez pas à consulter votre médecin afin d’obtenir un bilan de santé et vous informer sur le suivi médical offert.

Toutefois, bonne nouvelle mesdames, l’aromathérapie s’avère une alliée précieuse en cette période de votre vie, puisque de merveilleuses huiles essentielles (HE) ont prouvé leur efficacité. D’ailleurs, une étude clinique randomisée et contrôlée affirme qu’une huile de massage à 3% d’huiles essentielles est efficace pour réduire les symptômes de la ménopause « Menopause: The Journal of The North American Menopause Society ».

SP-Aromatherapie-Flacons-Huiles-essentielles Certaines molécules aromatiques comme le sclaréol présent dans l’HE de sauge sclarée (salvia sclarea) , le cédrol dans le genévrier de Virginie (juniperus virginiana), aussi l’anéthol dans les HE anis vert (pimpinella anisum) et le fenouil (foeniculum vulgare), le viridoflorol dans le niaouli (melaleuca quinquenervia cineolifera) sont intéressantes pour le fonctionnement endocrinien féminin [malheureusement ces HE sont à proscrire pour les femmes atteintes d’une pathologie cancéreuse et hormonodépendante ou signe de mastose et épilepsie]. Elles vont en effet se fixer sur les mêmes récepteurs que les œstrogènes endogènes et donc induire les mêmes effets physiologiques, à savoir, entre autres, la calcification osseuse, la stimulation des caractères sexuels secondaires.

Pour ce qui est des épisodes de bouffées de chaleur, les HE tels que menthe poivrée (mentha x piperita), camomille noble (chamaemelum nobile), cyprès toujours vert (cupressus sempervirens), lentisque pistachier (pistacia lentiscus) deviennent des aides précieuses. Les bouffées de chaleur durent en général de 2 à 10 minutes et se répètent plusieurs fois au cours de la journée. Par contre, éviter la menthe poivrée en cas de sueurs nocturnes trop tonifiante ou encore en cas d’hypertension, optez plutôt pour des HE tels que cyprès toujours vert (cupressus sempervirens), de sauge sclarée (salvia sclarea), de camomille noble (chamaemelum nobile) et de nard de l’Himalaya (nardostachys jatamansi) mélanger à une huile végétale d’amande douce aura un effet de détente et vous aidera à vous rendormir.

Il existe une belle gamme d’huiles essentielles pour les sautes d’humeur, la mélancolie et le sommeil. Je ne nommerai que celles-ci le nard de l’Himalaya (nardostachys jatamansi), la pruche du Canada (tsuga canadensis), la camomille noble (chamaemelum nobile) ainsi que les agrumes comme le petit grain bigarade (citrus aurantium), la mandarine (citrus reticulata). Sans parler du cyprès toujours vert (cupressus sempervirens) une incontournable pour tous les moments de pas- sage; de surcroît œstrogène-like lorsqu’il est pris par voie interne et tonifiant circulatoire, une fragrance vivifiante.

J’espère que ce bref aperçu du soutien des huiles essentielles, vous incitera à consulter votre conseillère en aromathérapie pour mettre sur pied une formule adaptée à votre profil et découvrir vos arômes « chouchous », afin de prendre soin de vous… en douceur !

 

17 réflexions sur “L’aromathérapie à la rescousse de la ménopause

  1. J’ai été ménopausée assez tôt et ma naturopathe a su me donner les traitements qu’il fallait.
    J’ai du les arrêter dernièrement car je n’en avais plus besoin. Je n’ai plus aucun symptômes désagréables. Je me suis rendue compte aussi que dès que je réduisais le gluten et les laitages de vache, je dormais beaucoup mieux.
    Par contre, j’ai pris 8 kilos qui sont difficiles à déloger.
    Le moindre écart est fatal, c’est bien triste pour la gourmande que je suis !

    Aimé par 1 personne

    • Le lait de vache, c’est terrible pour les bouffées de chaleur, moi je prends la boisson de soya et ça aide énormément. Ne pas oublier une bonne alimentation et les exercices physiques et hop on redevient jeune… heu quasiment!

      Aimé par 1 personne

  2. Sur moi l’hydrolat de Menthe poivrée est extra même la nuit 😉
    Par contre au niveau des huiles essentielles – je pense que quasiment toutes celles citées sont à éviter en cas de cancer hormono-dépendant – pas seulement la Sauge sclarée.
    J’avais essayé de les compiler ici http://ow.ly/YJtUo mais il en manque peut-être encore.

    Aimé par 1 personne

  3. A reblogué ceci sur Bien-Être à 50 anset a ajouté:
    Je partage avec vous cet article qui peut vous être utile pour pallier aux petits désagréments que nous rencontrons toutes au moment de la ménopause. J’ai testé des compléments alimentaires sans trop de résultat, je vais donc me tourner vers certaines huiles essentielles…

    Aimé par 1 personne

  4. Bonjour, je découvre votre blog et j’utilise déjà les H.E. Donc, merci pour ces conseils et je ne manquerai pas de suivre votre blog; je me permettrai prochainement de partager votre article car je pensais aborder cette question et je n’ai pas de réponse à ces désagréments. A bientôt

    Aimé par 1 personne

    • Merci pour ce partage! Rassurez-vous, la ménopause ne dure pas si longtemps, avec l’aide de l’aromathérapie c’est environ 5 ans, après a peu près tout revient à la normale…

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s