L’aromathérapie et la grossesse !

Il n’y a pas que des contre-indications pour les femmes enceintes, néanmoins si vous connaissez la puissance des molécules aromatiques des huiles essentielles (HE), vous comprenez pourquoi ce sujet, je l’aborde délicatement. Cependant, je vous rassure tout de suite, car il existe quelques HE à privilégier sans danger pour vous et votre enfant. Je me limiterai par contre aux HE sécuritaires tout au long de la grossesse.

J’opterai également pour des produits naturels et des hydrolats. Et bien sur, je vous recommande fortement de consulter votre conseillère en aromathérapie, car quel plaisir de découvrir les HE qui nous conviennent ainsi que leurs arômes, et encore plus pour une femme enceinte qui traverse une gamme d’émotions pour ainsi l’aider à retrouver son équilibre émotionnel.

Tout d’abord les nausées, les troubles de digestion, le mal des transports et les problèmes de circulation : ½ c. à thé de gingembre frais dans une tasse d’eau chaude, à laquelle vous pouvez ajouter une tranche de citron, à prendre jusqu’à 5X/jour. Après le 3e mois de grossesse, vous pourrez utiliser les HE de basilic exotique (Ocimum basilicum), l’estragon (Artemisia dracunculus), l’essence de citron (Citrus limonum) 1 à 2 gouttes (vous pouvez varier les HE et/ou choisir celle qui vous convient) dans ¼ c. à thé d’huile végétale de tournesol ou d’olive, jusqu’à 4X/jour

Autant que possible, privilégiez la voie cutanée (faire le test dans le repli du coude) ou la voie olfactive.

Apaiser les troubles nerveux tels qu’angoisse, mélancolie, fatigue :

Orange douce (Citrus sinensis) 1 goutte

Petit grain bigarade ou oranger amer (Citrus aurantium ssp) 1 goutte

ou Mandarine (Citrus reticulata) 1 goutte

Lavande vraie (Lavandula angustifolia) 1 goutte

Diffuser au moins 3X/jour, bien-être et détente assuré

Après le 3e mois de grossesse, l’HE de camomille noble (Chamaemelum nobile), sédative et calmante, ainsi que les HE mentionnées ci-dessus :

1 à 2 gouttes sur chaque poignet  et 1 goutte sur le plexus solaire, diluez avec de l’huile végétale ¼ c. à thé.

En cas d’insomnie : 1 c. à thé d’hydrolat de fleur d’oranger dans un verre d’eau avant de se coucher apaisera le mental et calmera la peur de l’accouchement.

Seins douloureux

Massez délicatement les seins avec de l’huile végétale d’amande douce ou d’argan et/ou alternez avec la rose musquée.

Rougeurs et /ou démangeaisons :

Massez la zone avec le macérât de Calendula

Varices, jambes lourdes:

Lavande vraie (Lavandula angustifolia) 3 à 4 gouttes dans ¼ c. à thé d’huile végétale de callophyle. Après le 3e mois de grossesse, l’HE de lentisque pistachier (Pistacia lentiscus) même procédé.

Prévention des vergetures après le 3e mois de grossesse :

Lavande vraie (Lavandula angustifolia) 2 gouttes ; Lentisque pistachier (Pistacia lentiscus) 2 gouttes dans ¼ c. à thé d’huile végétale d’argan et/ou de rose musquée et/ou de germe de blé et massez

 Maux de dos :

Lavande vraie (Lavandula angustifolia)  3 gouttes; Verveine citronnée (Cymbopogon flexuosus) 1 goutte, dilué dans 1 c. à soupe d’huile végétale d’arnica et faites-vous masser le dos.

Puis à la toute fin de la grossesse pour aider à l’accouchement :

Camomille noble (Chamaemelum nobile) 1 goutte; Lavande vraie (Lavandula angustifolia) 2 gouttes, dans ¼ c. à thé d’huile végétale de Macadamia, elle assouplit les muscles du périnée et les rend plus élastiques. Vous pouvez donc masser cette zone plusieurs fois par jour dès le 8ème mois de la grossesse afin de la préparer à l’accouchement.

Les règles pour bien utiliser les huiles essentielles

  • Privilégiez la voie cutanée et la voie olfactive surtout au premier trimestre.
  • Concernant le mode d’utilisation : diluez les huiles essentielles (respectez bien la dose) dans de l’huile végétale puis massez la zone concernée.
  • Diffusez vos huiles essentielles préférées dans l’atmosphère pour vous détendre et relaxez.

J’espère que ces quelques suggestions vous apporteront apaisement, douceur et surtout une belle grossesse. N’hésitez surtout pas à consulter, car d’autres HE et hydrolats peuvent s’harmoniser à votre grossesse tout en tenant compte de votre bilan de santé.

Grossesse

P.S. : Notez que pour l’utilisation des huiles végétales, la seule contre-indication, l’huile végétale de Nigelle et évitez de vous exposer au soleil si vous utilisez le macérât de millepertuis, sinon allez-y selon vos goûts et les propriétés de chacune d’elle.